Auteur/autrice : Mathieu Bourhis

  • Comment analyser l’identité de celui qui est exilé, mis en dehors du monde commun ?

    L’EXIL, UNE TENTATIVE DE SUPPRESSION DE L’IDENTITÉ En grec ancien, « exil » se disait xenitia. Ainsi, l’exilé devenait un xenos, un « autre », un « étranger ». Il y a alors un changement d’état : l’individu était considéré comme différent de ses semblables. D’abord par sa position géographique, puis par sa condition : « Être un étranger1. » Dans l’expérience politique récente, la…